:: Accueil

:: Histoire d'une passion

:: Historique et Standard

:: Etalons

:: Lices

:: Portées - Chiots

:: Prévisions chiots

:: Nos disparus

:: Nos retraités

:: Livre d'or

:: Liens

Elevage des Arvernes Suisses
Patrick RASSAT
Le Champ des Bancs
63930 LA RENAUDIE
AUVERGNE - FRANCE

Tél : +33 (0) 4.73.72.57.07.
Mobile : +33 (0) 6.59.10.09.35.

E-mail :
arvernes-suisses@nordnet.fr

© 2006 : reproduction interdite
Tous droits réservés.

:: Historique :: Cotation ::

Pour moi, c'est un support indispensable, incontournable, qui régit la race et devrait éviter les dérapages. J'ai entendu tout et n'importe quoi autour des rings d'expo, du genre " le bouvier bernois doit avoir un poil ondulé voir très ondulé ", " le bouvier bernois doit mesurer plus de 70 cm au garrot " etc... Eh bien non ! le poil du boubou doit être lisse, voire légèrement ondulé. Le bouvier bernois mesure, pour un mâle, 64 à 70 cm au garrot, et le standard précise même que la taille idéale doit être comprise entre 66 et 68 cm. Alors halte aux chiens mesurant plus de 70 cm dont on dit qu'ils représentent parfaitement la race. Celui qui recherche un chien de plus de 70 cm doit s'orienter vers une autre race (genre Terre neuve/Landseer ou Saint Bernard) et surtout ne pas s'engager dans un processus visant à ne produire que des grands gabarits ; ce serait participer au dénaturement de la race.

Chacun doit lire ce standard, pas en travers en pensant le connaître, mais attentivement afin de se forger un oeil critique, dans le bon sens du terme. Espérons que les juges apprennent également à le lire avec attention et sachent l'appliquer avec méthode et professionnalisme. Trop d'entre eux jugent à partir de critères bien à eux, assez éloignés du standard, qui est et doit rester la seule référence.

Voici le standard par lui-même, dernier en date, enregistré par la FCI sous le N° 45 / 05.05.2003 / F et traduit de l'allemand en français par le Docteur J-M PASCHOUD et le Professeur R. TRIQUET.

ORIGINE : SUISSE

Date de publication du standard d'origine en vigueur : 25/03/2003

UTILISATION :
à l'origine, utilisé dans les fermes du canton de BERNE comme chien de garde, de trait et de bouvier, aujourd'hui aussi chien d'utilité polyvalent et chien de famille.

CLASSIFICATION F.C.I. :
le bouvier bernois est classé dans la section 3 (chiens de montagne et de bouvier suisses) sans épreuve de travail au sein du groupe 2 (chiens de type Pinscher et Schnauzer, Molossoïdes, chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races). NB -> il apparaît bien clairement que le bouvier bernois n'est pas de type molossoïde mais appartient à une section qui elle-même fait partie du même groupe que les molossoïdes.

ASPECT GENERAL :
chien d'utilité à poil long, tricolore, puissant, souple, harmonieux, bien proportionné, aux membres vigoureux et dont la taille est supérieure à la moyenne.

PROPORTIONS IMPORTANTES :
* Rapport hauteur au garrot / longueur du corps (mesurée de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse) = environ 9 / 10 ; plutôt compact qu'allongé.
* Dans le cas idéal, la hauteur au garrot se rapporte à la hauteur de la poitrine suivant le rapport 2 / 1.

COMPORTEMENT / CARACTERE :
bien équilibré, attentif, vigilant et sans peur dans les circonstances de la vie de tous les jours. Il est d'un bon naturel et fidèle envers ses familiers, sûr de lui et pacifique envers des étrangers, de tempérament moyen et docile. On peut féliciter à cet endroit le test de caractère mis en place par l'AFBS qui examine le caractère de nos boubous dans un contexte proche de celui de la vie de tous les jours (on dit test de caractère et non TAN -> ancienne appellation).

TÊTE : puissante ; son volume est en harmonie avec l'ensemble; pas trop lourde. Région crânienne :

Crâne de face et de profil peu bombé
Sillon frontal peu marqué
Stop
dépression crânio-faciale bien marquée, sans être trop prononcée


Région faciale :

Truffe noire
Museau puissant, de longueur moyenne ; chanfrein droit
Mâchoires, dents
denture complète et robuste avec articulé en ciseaux (c'est le fameux DCC qui apparaît sur le slip de jugement). Les M3 ne sont pas prises en considération. Articulé en pince toléré
Yeux
brun foncé, en forme d'amendes, avec paupières qui épousent bien la forme du globe oculaire. Ni trop enfoncés dans les orbites, ni saillants. Les paupières lâches sont un défaut
Oreilles
de forme triangulaire, s'arrondissant légèrement vers leur extrémité, attachées haut, de grandeur moyenne, au repos tombantes et bien accolées à la tête. Quand le chien est attentif, la partie postérieure de l'attache se relève, tandis que le bord antérieur de l'oreille reste bien accolé à la joue



COU : vigoureux, musclé, de longueur moyenn
e

CORPS :

Ligne de dessus : à partir du cou, elle descend légèrement pour se fondre harmonieusement dans le garrot ; ensuite, elle est droite et horizontale

Dos : solide, droit et horizontal

Rein : large et solide. Vu de dessus, le rein est légèrement plus étroit que la poitrine

Croupe : légèrement arrondie

Poitrine : large et bien descendue, elle atteint du hauteur du coude. Le poitrail est bien développé. La cage thoracique est aussi longue que possible ; sa croupe transversale est d'un ovale arrondi.

Ligne du dessous : elle remonte légèrement depuis le bas du thorax en direction des membres postérieurs.

QUEUE : touffue, atteignant au moins le jarret. Portée basse au repos, elle se relève à la hauteur du dos ou un peu plus haut quand le chien est en action.

MEMBRES

Epaules : omoplates longues, fortes et obliques, formant avec le bras un angle pas trop ouvert, bien attachées, fortement musclées.

Bras : long et oblique.

Coudes : bien au corps, tournés ni en dedans, ni en dehors

Avant-bras : robuste et droit

Métacarpe : vu de profil presque vertical, ferme ; vu de face, en prolongement vertical de l'avant-bras

Pieds antérieurs : courts, arrondis, aux doigts serrés et cambrés, tournés ni en dedans, ni en dehors

Membres postérieurs : vus de derrière, les postérieurs sont droits et parallèles, pas trop serrés ;

Cuisse : longue, large, puissante et musclée

Grasset (genou) : bien angulé

Jambe : longue et bien oblique

Jarret : bien coudé et vigoureux

Métatarse : presque vertical. Les ergots doivent être éliminés, sauf dans les pays où leur excision est interdite par la loi. A cet endroit, il convient d'apporter les précisions suivantes : En France, la convention européenne pour la protection des animaux de compagnie faite à Strasbourg le 13/11/1987 a été ratifiée par la Loi N° 2003-628 du 08/07/2003 et mis en application au terme du décret 2004-416 du 11/05/2004. La convention européenne est ainsi rédigée en son article 10 intitulé les " interventions chirurgicales " :

" 1- Les interventions chirurgicales destinées à modifier l'apparence d'un animal de compagnie ou à d'autres fins non curatives doivent être interdites et en particulier :

la coupe de la queue,
la coupe des oreilles,
la section des cordes vocales,
l'ablation des griffes et des dents.

2- des exceptions à cette interdiction ne doivent être autorisées que :
- si un vétérinaire considère une intervention non curative nécessaire soit pour des raisons de médecine vétérinaire, soit dans l'intérêt d'un animal particulier,
- pour empêcher la reproduction.


3- Les interventions au cours desquelles l'animal subira ou risquera de subir des douleurs considérables ne doivent être effectuées que sous anesthésie et par un vétérinaire, ou son contrôle.
Les interventions ne nécessitant pas d'anesthésie peuvent être effectuées par une personne compétente, conformément à la législation nationale. "

Ayant personnellement interrogé les vétérinaires de l'Unité de Médecine de l'Elevage et du Sport de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Maison Alfort, ces derniers m'ont affirmé que l'ergot visé au standard du bouvier bernois était une griffe, d'autant qu'il comprend un os. Son ablation semble donc interdite en application de la loi pour la protection des animaux de compagnie susvisée. Seul problème, aucun décret n'a réprimé et fixé les sanctions applicables aux contrevenants. Personnellement, malgré les allégations de certains juges interrogés qui considèrent que l'ergot n'est pas une griffe, j'ai décidé de ne plus procéder à l'ablation de l'ergot de la patte arrière. Cela évite une énorme souffrance aux chiots alors âgés de 2 jours et leur conservation n'amène aucun problème particulier.

Pieds postérieurs : un peu moins cambrés que les antérieurs ; tournés ni dedans, ni en dehors.

ALLURES :

mouvement couvrant beaucoup de terrain, facile et régulier à toutes les allures ; enjambées dégagées et de grande amplitude avec bonne poussée de l'arrière-main ; au trot, vu de face ou de derrière, les membres se portent en avant en ligne droite ;

ROBE :

Poil : long et brillant, lisse ou légèrement ondulé,

Couleur : fonds de couleur noire soutenu, avec des marques feu (brun-rouge foncé) sur les joues, au dessus des yeux, sur les quatre membres et à la poitrine, avec des marques blanches comme suit :

-- marque bien blanche en tête, nettement délimitée et symétrique ; liste qui s'élargit vers la truffe des deux côtés du chanfrein pour dessiner le blanc du museau,

-- en largeur, la liste ne devrait pas aller jusqu'aux marques feu au dessus des yeux, et le blanc du museau ne devrait pas dépasser la commissure des lèvres,

-- la plage blanche interrompue et modérément large sur le cou et le poitrail,

-- recherché : pieds blancs, pointe de la queue blanche

toléré : petite tâche blanche à la nuaque ou sous la queue


DEFAUTS :


Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité :

- comportement mal assuré
- ossature grêle
- position irrégulière des incisives, l’occlusion restant correcte
- absence d’autres dents qu’au maximum 2 PM1 (prémolaires 1) ; les M3 (molaires 3) ne sont pas prises en considération.

Robe :
-Poil nettement bouclé
-Couleurs et marques non conformes :
-Absence de blanc en tête
-Liste trop large et/ou blanc du museau dépassant nettement la commissure des lèvres ; Collier blanc
-Grande tache blanche à la nuque (sa plus grande dimension dépassant 6 cm)
-Tache blanche sous la queue dont la plus grande dimension dépasse 6 cm
-Balzanes aux membres antérieurs qui dépassent nettement le milieu du métacarpe (bottes)
-Marques asymétriques disgracieuses en tête et/ou au poitrail
-Taches ou rayures noires dans le blanc du poitrail
-Blanc maculé (taches fortement pigmentées)
-Couleur de fond noire tirant sur le brun ou le rouge


DEFAUTS ELIMINATOIRES :


- chien agressif, peureux ou craintif
- nez fendu
- prognathisme supérieur ou inférieur, arcade incisive déviée
- un œil ou les deux yeux bleus (œil vairon)
- entropion, ectropion
- queue cassée, queue enroulée
- poli court ou poil double
- robe non tricolore
- fond de robe autre que noir

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
N.B. : les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.